Nos conseils pour une volaille de Noël tendre et savoureuse

Mis à jour le 27/11/23

À l’approche des festivités de fin d’année, composer votre menu arrive en tête des préoccupations. Pièce maîtresse par excellence, la volaille de Noël s’invite volontiers à votre table, pour régaler petits et grands. Chapon, dinde, pintade…. Les volailles de Licques Label Rouge ont tout pour vous plaire, mais demandent une attention de chaque instant en cuisine. Découvrez vite nos meilleurs conseils pour réussir la cuisson de votre volaille de Noël, pour une viande tendre et savoureuse à souhait.

Conseil n°1 : faites mariner votre volaille

Pour vous garantir d’avoir une viande tendre, il est indispensable de sortir votre volaille (prête à cuire) du réfrigérateur, 1 à 2 heures avant la cuisson. Durant ce laps de temps, préparez une marinade qui permettra d’attendrir la chair.

Pour ce faire, réalisez un mélange de : 100 grammes de beurre fondu, 15 centilitres de vin blanc sec, 2 cuillères à soupe de miel, 3 gousses d’ail, le jus d’un demi-citron, une pincée de paprika, du sel et du poivre. Frottez la peau de votre volaille avec une gousse d’ail, puis badigeonnez-la de cette marinade à l’aide d’un pinceau.

Conseil n°2 : farcissez votre volaille

Préparer une farce est un excellent moyen de parfumer votre viande. Pour cela, ne lésinez pas sur les herbes aromatiques, les épices et… l’apport de matière grasse. Un beurre pommade aux herbes est ici idéal.

Pour le faire vous-même, c’est très simple ! Placez votre beurre à température ambiante, le temps qu’il se ramollisse. Étalez-le avec le dos d’une cuillère, puis ajoutez les aromates de votre choix (thym, romarin, origan…). Votre beurre pommade est désormais prêt à être utilisé pour votre farce, mais pas seulement. Vous pouvez aussi en glisser sous la peau de votre volaille, au niveau des filets.

Pour la farce, plusieurs idées s’offrent à vous. À base de châtaignes, de champignons, de foie gras… Libre à vous de choisir les ingrédients, selon vos préférences.

Conseil n°3 : optez pour une cuisson lente, à bonne température

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il faut veiller à placer votre volaille de Noël dans un four froid. Pas question de le préchauffer, au risque de saisir la viande et de la rendre beaucoup moins tendre. Lancez donc votre four à 150°C.

Côté durée, comptez une heure par kilo de viande. Pour une dinde de 4 kilos, prévoyez 4 heures de cuisson au four minimum. Pensez à retourner régulièrement votre volaille dans le plat, et ce, tout au long des heures de cuisson. Cela permettra de la cuire uniformément, avec une peau croustillante sur chaque face. En moyenne, renouvelez cette opération toutes les 30 minutes, en prenant soin d’arroser la viande avec le jus de cuisson.

Dix minutes avant la fin, augmentez la température à 200°C (si nécessaire) pour apporter un peu plus de croquant.

Conseil n°4 : laissez reposer la viande avant de la servir à table

Une fois le temps écoulé, contrôlez la cuisson de votre volaille en incisant le haut d’une cuisse. La viande ne doit pas être rosée. Vérification faite, sortez-la du four et recouvrez-la d’une feuille d’aluminium pour la maintenir au chaud. Réservez votre viande pendant 20 minutes, pour que le jus du plat puisse pénétrer dans la chair.

Il ne vous reste plus qu’à déguster votre volaille de Noël en famille, accompagnée de quelques pommes de terre rôties, de légumes verts avec une salade d’endives !

Retour